Pourquoi je suis partie seule en Australie

Suite à l’annonce de mon départ on m’a beaucoup demandé quelles étaient les raisons qui m’avaient poussée à partir à l’autre bout du monde au pays des kangourous. Je vais donc expliquer mes motivations, objectifs et envie lors de ce voyage.

Tout d’abord, l’Australie me trottait dans la tête depuis un bon moment. Tout a commencé il y a 12 ans, lorsque mon frère y est parti quelques mois après son bac. Du haut de mes 9 ans, j’avais des étoiles plein les yeux à chaque nouvelle photo et histoire qu’il me racontait. J’en rêvais, mais jamais je ne me serais imaginée faire la même chose que lui, parce que je croyais à cette légende qui dit que « une fille, ça ne voyage pas seule, c’est trop dangereux ».

Le goût du voyage m’est ensuite venu au collège lorsque j’ai réalisé mes premiers échanges avec des correspondants allemands. Apprendre à découvrir une culture différente de la mienne, alors que l’on n’est séparés que par quelques heures de route, ça m’a intrigué. J’ai donc gardé contact avec des amis allemands chez qui je suis allée passer des vacances quelques semaines tous les ans. Puis j’ai travaillé un mois en tant que fille au-pair dans la même ville où j’avais tous mes amis. Être obligé d’échanger avec un enfant de 4 ans dans une autre langue, ça aide à vite progresser croyez moi ! J’ai donc pu développer un bon niveau d’allemand.

Puis, quelques années plus tard, lorsque j’ai commencé à gagner mon propre argent et à me payer moi-même mes voyages, j’ai voyagé un peu partout en Europe. Puis grâce à mon alternance à la SNCF durant ma licence, j’ai eu pendant toute une année le train gratuit, ce qui m’a permis de me promener dans toute la France pour visiter.

N’étant pas spécialement passionnée par mes études dans le commerce et marketing, et surtout car je ne me sentais pas prête à entrer dans le monde actif, j’ai décidé qu’après ma licence, c’était le moment idéal pour moi de partir. Partir loin. Le projet au tout début était de partir au Canada pour trouver du boulot dans ma branche, et me faire une première expérience tant professionnelle que personnelle.

Puis l’Australie est revenue dans mon viseur lorsque deux amies à moi (coucou Clem & Dudu) sont parties ensemble découvrir le pays. Plus je voyais les snaps, les photos ; plus je m’imaginais là-bas. Et puis je me suis dit quitte à partir, autant partir loin ! Sauf que moi j’allais partir seule, il était donc important que je réfléchisse à deux fois avant de me lancer. Je me suis donc renseignée avec des blogs, forums, groupes facebook où les backpackeurs échangent sur leurs expériences, puis au fur et à mesure j’ai compris que c’était un projet dans lequel je voulais m’investir, ça allait devenir mon rêve, et surtout : je me sentais prête. J’ai donc décidé de partir en Australie, sans billet de retour.

J’ai toujours été une personne qui aime l’organisation, prévoir les choses, savoir qui quand quoi comment. Mais ce voyage n’était pas juste pour voir des beaux paysages, c’était aussi pour devenir la meilleure version de moi-même. C’est pour ça que j’ai décidé de ne rien prévoir avant de partir, en dehors d’une première semaine d’hébergement à Sydney, puis de me laisser guider une fois sur place. J’ai donc passé toute une année à économiser et à me préparer à ce voyage tant administrativement que psychologiquement et c’est en mai 2018 que j’ai officialisé ma décision en faisant ma demande de visa, qui a été acceptée en quelques minutes. Puis tout s’est enchaîné : réservation des billets, de mon premier hébergement sur place, achat de mon assurance,.. c’était maintenant sûr, dans 5 mois, c’était le grand départ ! Je n’avais plus qu’à me préparer au mieux pour ce long voyage.

Voici donc les raisons principales qui m’ont poussée à partir.

M’améliorer en anglais, notamment grâce aux rencontres avec les locaux et autres voyageurs venus du monde entier.

Développer de nouvelles compétences et connaissances en faisant différents jobs, nouveaux pour moi. L’hospitalité par exemple est un domaine que j’aimerai essayer.

Casser mon quotidien et découvrir une autre façon de vivre : ne dépendre de personne, vivre au jour le jour, en faisant ce que je veux, quand je veux, et comme je veux.

Découvrir une autre culture et des paysages que l’on ne trouve nulle part ailleurs. Ce n’est pas pour rien que tout le monde part là-bas : l’Australie est idéale pour les backpackeurs : c’est une mentalité très ouverte d’esprit, qui accueille avec plaisir les voyageurs et surtout qui y est habituée, il est donc plus facile de s’y retrouver (boulot, rencontre, voyages). De plus le pays offre des paysages magnifiques, j’aimerai en découvrir le plus possible tout au long de mon voyage.

Me concentrer sur moi-même et mon propre bonheur, sans dépendre des autres.

Me challenger et apprendre à me connaître : ici, je recommence à zéro. Nouveau lieu, nouvelles personnes, nouveau rythme de vie. Je me suis donc donné d’autres objectifs personnels comme par exemple tenir ce blog, prendre plus de photos, porter moins de maquillage, devenir moins matérialiste (car en ayant toute ma vie dans un sac à dos de 15kg, ça force à se concentrer sur ce qu’on vit plutôt que ce qu’on porte) mais surtout calmer ce besoin que j’ai créé ces dernières années de vouloir organiser toute ma vie et faire confiance aux événements.

Je suis donc arrivée le 1er novembre 2018, pour une durée indéterminée.

Un an ? Deux ans ? Continuer après dans d’autre pays ? Tout ça, on verra. A partir de maintenant, c’est au jour le jour.

Laisser un commentaire