Great Keppel Island

Imaginez une île d’une dizaine de km de long, postée au milieu de la grande barrière de corail australienne. Vous pouvez découvrir les poissons multicolores, tortues et raies manta dans les coraux. Profiter de 17 plages paradisiaques au sable blanc et eau claire. Faire des randonnées dans une nature à l’état brut. Sans supermarché, majoritairement fréquentée par les vacanciers, tout le monde pieds-nus, le sourire au lèvres.

Voici le paradis où j’ai eu la chance de vivre durant deux mois, en travaillant dans un des hôtels de l’île.

Vidéo faite pendant mon séjour sur l’île !

Mes plages préférées

Comme dit précédemment, il y a énormément de plages sur l’île, certaines plus facilement accessibles que d’autres (autrement dit, plus ou moins de randonnée, et plus ou moins pentues).

Putney beach

C’est digne d’une carte postale. Cette plage se situait à littéralement UNE MINUTE à pied de mon lit. Que ça soit pour faire bronzette, se baigner, séance de yoga, apéro ou coucher de soleil avec l’équipe, on y passait pas mal de temps.

La carte postale
Golden Hour

Cette plage, et depuis n’importe où sur l’île d’ailleurs, était aussi un lieu parfait pour admirer des couchers de soleil, et j’en ai fais un article.

Shelving beach

D’ici on peut admirer, à quelques coups de brasse de la plage, la fameuse grande barrière de corail dont parlait némo ! Et pour les chanceux, il est possible de croiser des raies ou même des tortues. J’ai été à leur quête plusieurs fois sans croiser leur chemin.. ni celui de némo. Mais les coraux et les poissons qui vivent là-dedans sont un régal pour les yeux. L’avantage d’être une petite île reculée et moins fréquentée par les touristes, c’est que les coraux sont intacts et non détériorés par l’humain.

Monkey beach / Long beach

Ces deux plages où on peut aussi faire des bonnes sessions de snorkeling était le lieu où on allait tous ensemble passer la journée pendant nos jours off.

Coucher de soleil entre tatas et tontons

Second beach

Les arbres de cette plage sont décorés de bouées et autres objets flottants non-identifiés. Il y a une balançoire accrochée ainsi qu’un filet qui permet de s’allonger à plusieurs en hauteur. Cette plage est assez petite et loin des hôtels, voir ces déco est assez étonnant à la première visite, on se demande comment c’est arrivé là.

La vue depuis la balançoire

Butterfish bay

Si on veut s’y rendre à pied, c’est la plage la plus loin des habitations, à environ 2h de randonnée. Ce qui a permis que je sois absolument seule quand je m’y suis rendue pour me baigner et faire bronzette dans ce paradis.

Un énorme plage pour moi seule

Les randonnées

Même si l’île n’est pas grande, il a beaucoup de randonnées différentes pour se rendre à toutes les plages. Sur le chemin on peut croiser des chèvres sauvages qui habitent dans les hauteurs !

Mount Wyndham

Point culminant de l’île, on profite d’une vue à 360°C, avec tout autour l’océan à perte de vue. Sur le chemin on à une belle vue sur Long beach.

Long beach ensoleillé

Le lighthouse

Au programme 15km de rando pour se rendre de l’autre côté de l’île et voir ce minuscule phare. D’humeur aventureuse, nous avons escaladé les roches pour accéder à la plage de Red beach, qui selon les cartes de l’île n’a pas d’accès pédestre. Et effectivement on s’est bien perdus dans la forêt inexplorée, sacré frayeur mais ça valait le coup.

La magnifique plage de Red Beach
Après 3h de rando on se réfugie au seul point d’ombre

La vie là-bas

Great Keppel Island Hideaway est un hôtel qui propose chambres, cabines ou même maison privées tout au bord de la plage et de l’eau turquoise. Tout au long de l’année le nettoyage, la maintenance et le service au bar / restaurant sont effectués par des backpackers en échange du logement et de la nourriture. Même si c’est un système où on est bien exploités, le cadre est idyllique. L’équipe d’une 30aine de personnes vit au milieu du resort dans des tentes aménagées où la vie en communauté est digne d’une télé réalité.

France – Espagne – Angleterre

J’ai eu l’occasion de rencontrer des personnes en or avec qui partager des rando, baignades, créer des bijoux, récurer des toilettes, faire du sport, des soirées ! J’ai pu faire une sortie pour voir les baleines à bosse une nouvelle fois, ainsi qu’un après-midi à apprendre à faire du paddle, un vrai bonheur.

Encore une fois, carte postale

Si vous êtes de passage dans le Queensland, je vous conseille vraiment de passer sur cette île. Vous pouvez venir pour la journée en ferry, y passer une nuit pour profiter plus longuement de la plage, où même faire un workaway dans un des camping de l’île.

2 Replies to “Great Keppel Island”

  1. Je suis tout chamboulé par ce nouvel article.
    Je soutien ce contenu, bravo.
    Merci pour les 5€.
    (Non je déconne l’article est stylé vréman lel)

  2. […] Pas besoin de beaucoup de blabla, juste quelques images de mes meilleurs couchers de soleil sur l’île où j’ai vécu deux mois. […]

Laisser un commentaire