FRASER ISLAND

L’île de Fraser Island est la plus grande île de sable au monde, elle s’étend sur 123km de long et 22km de large. Le plus incroyable est que cette île est le seul endroit sur Terre où a poussé une forêt tropicale à même le sable. Entre sa nature verdoyante, ses lacs à l’eau turquoise et ses plages à couper le souffle, c’est un vrai paradis. Ce n’est pas pour rien qu’elle était nommée N’Gari en langage aborigène, que l’on peut traduire par « Paradis ».

J’ai réservé un tour organisé avec Sydney Facile au départ de Hervey Bay où je réalisais un workaway. J’y ai passé deux jours et une nuit sur place avec Fraser Dingo Tagalong Adventures.

Voici une vidéo de ces deux jours magiques :

Itinéraire du tour

En tant que conductrice, j’avais rendez-vous plus tôt le premier jour pour apprendre à se servir des véhicules, être informée de toutes les réglementations sur l’île ainsi que d’apprendre à me sortir du sable si on s’embourbe (ça peut être pratique). Nous sommes passés récupérer tous les autres, faire quelques courses puis direction le ferry pour se rendre sur l’île ! Dès notre arrivée on a découvert les étroites routes de sable qui secouent les 4×4 dans tous les sens.

Première étape : lunch et déposer les affaires au logement où nous passons la nuit, à Happy Valley, en prenant la plage 75 mile beach sur la côte est de l’île. Un vrai bonheur de conduire sur cette magnifique plage. Puis nous sommes allées voir l’épave du navire SS Maheno. Ce bateau a été construit en 1905 et a été l’un des premiers bateaux à vapeur à turbine. Il voyageait entre Sydney et Auckland jusqu’à devenir un navire-hôpital en Europe pendant la Première Guerre mondiale. Pris dans un cyclone, le navire a échoué en 1935 sur l’île de Fraser Island.

L’épave du navire SS Maheno

Ensuite nous sommes allés à la rivière d’eau douce Eli creek. Une passerelle en bois longe la rivière et permet de se mettre à l’eau dans des bouées pour enfin se laisser flotter jusqu’à la mer.

Puis nous avons profité du coucher de soleil en faisant un volley sur la plage avant de rentrer au logement. Au programme dîner, douche bien méritée, partager un verre et surtout passer une bonne nuit de sommeil car la journée du lendemain avait un programme bien rempli.

Réveil aux aurores pour aller admirer le magnifique lever de soleil sur la plage.

« L’avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt »

Pendant cette journée nous sommes partis à la découverte des lacs du sud de l’île en commençant par le Lake Wabby. Depuis la côte il faut marcher 45 minutes pour y accéder, en passant par un désert de sable fin. Le lac de couleur verte est profond et très pentu ; en quelques mètres dans l’eau vous n’aurez plus pied. Ensuite nous nous sommes rendus au Lake Birrabeen. Il est semblable au Lake McKenzie par son sable fin et son eau turquoise mais est moins fréquenté par les touristes.

Prouesses physiques au Lake Birrabeen

Et nous avons fini avec le spot le plus connu de l’île : le Lake McKenzie. Ce lac est alimenté par les eaux de pluie, ce qui donne à l’eau ces couleurs à couper le souffle.

Le Lake McKenzie à l’eau turquoise

Mon avis sur le tour

Il est aussi possible de visiter l’île en louant un 4×4, ce qui permet une plus grande liberté sur place. Faute de compagnie pour partager les frais, j’ai choisi par défaut de booker un tour organisé. Mais je ne regrette absolument pas, car l’organisation était bonne, pas besoin de se soucier de la nourriture, du logement, et surtout du chemin ! Nous étions 4 4×4 à nous suivre et communiquer par talkie-walkie. C’était rassurant en tant que conducteur car il suffisait de suivre l’allure et le chemin du premier véhicule conduit par notre guide Nigel. J’ai adoré conduire cet énorme 4×4 avec 7 passagers dans les chemins sableux et surtout sur la plage ! C’était stressant mais excitant de découvrir de nouvelles sensations. Nous avions le temps de profiter de chaque lieux de visite. Le groupe était diversifié avec des personnes venant de partout dans le monde et de tout âge.

Fraser Island est l’un des lieux les plus cher à visiter lorsqu’on vient en Australie. Cela requiert d’avoir un véhicule adapté, une bonne organisation et d’être bien informé. C’est certes un certain prix (autour de 350$ 2j/1n) mais c’est un lieu magnifique que j’ai adoré découvrir.

Laisser un commentaire