Deux semaines en Thaïlande : bilan

Avant mon départ en sac à dos seule, j’ai voyagé durant deux semaines en Thaïlande avec ma mère. Grand défi pour nous deux puisque c’était nos premières vacances rien que toutes les deux, et d’autant plus pour moi car c’était la première destination hors de l’Europe où je me rendais.

L’itinéraire était le suivant : Bangkok ; Ayutthaya ; Chiang Maï ; Krabi & les îles.

Nous sommes parties durant la deuxième moitié du mois d’octobre, qui se trouvait être la période idéale puisque c’est la fin de la saison des pluies : les prix sont moins élevés et il y a beaucoup moins de touristes. Et on a eu beaucoup de chance : sur 15 jours, nous avons eu seulement 2 jours de pluie ! Les autres jours nous avons eu du grand soleil et plus de 30°C au thermomètre.

Le prix de la vie

Il faut savoir qu’en Thaïlande, la vie est beaucoup moins chère qu’en Europe : 1€ vaut 37,8 Baths.

Cela permet donc de pouvoir se payer plus de choses et profiter au maximum, quelques exemples :

Une bouteille d’eau : 7 Baths = 1 centime
Un plat au restaurant : 70 Baths = 1,80 €
Un massage thaï d’une heure : 250 Baths = 6,60€
Une nuit en hôtel 3 étoiles pour deux : 1060 Baths = 28€

Là-bas tout est négociable, il ne faut pas hésiter à marchander (peut être que j’ai enfin trouvé une utilité à tous ces cours de négociation ces dernières années).

La nourriture

N’ayant pas l’habitude de manger de la nourriture asiatique en France, l’adaptation à été difficile, surtout par rapport aux odeurs de tous les stands ambulants dans les rues. Cela dit j’ai rapidement trouvé mon bonheur et ce, même en ne mangeant pas épicé !

Quelques exemples : pad thai, riz sauté, soupe de poulet au curry vert, du poisson frais…

Les massages

Partout où vous irez en Thaïlande, vous verrez des nombreux lieux où vous faire masser, que ce soit dans des instituts, au fond d’une boutique de vêtements, où même dans la rue.

J’ai eu l’occasion de tester le massage de pied (le tourisme ça use les souliers), le massage à l’huile et le fameux massage thaï, bien plus vif et « violent » que nos gentils massages de détente français.

Les transports

En deux semaines j’ai eu l’occasion de tester tous les moyens de transports…

Qu’ils soient partagés… (Métro aérien et souterrain, ferry, train, bus, avion)

Ou privés… (longtail, speedboat, tuktuk, taxi)

Les logements

Etant donné que la période où nous étions là-bas était moins touristique, les prix étaient bien moins chers. On en a donc profité en choisissant des beaux hôtels tout au long de notre voyage, à des prix vraiment abordables.

La diversité des paysages

En Thaïlande, il y en a pour tous les goûts : la ville toujours en activité, la nature florissante, les plages paradisiaques… Avec les différents lieux que l’on a pu visiter, on en a pris plein les yeux.

La ville

Les marchés, les taxis, les buildings, l’animation, les lumières, les couleurs, les temples.

La nature

La verdure, les fleurs, les animaux (les éléphants !), le calme.

Les îles

Les plages, l’eau turquoise, les palmiers, le soleil, le repos.

 

Les thaïlandais

La culture thaïlandaise n’a rien à voir avec la nôtre, et ça fait du bien. Qualifié comme le pays du sourire, il faut dire qu’on est bien accueillis là-bas. La grande majorité des thaïlandais est très sympathique et fait tout pour aider afin que votre venue soit la plus agréable possible !

C’est aussi une population très respectueuse des choses, des gens et avec un vrai savoir vivre. Tout d’abord en ce qui concerne la propreté et l’habillement, par exemple dans les temples : pas de chaussures ni de décolleté, avec les jambes et les épaules couvertes. Ensuite le respect de la royauté : des photos de la famille royales sont affichées partout sur d’énormes tapisseries, et ici on ne dit pas de mal du roi ou on risque la prison. En enfin, la religion (95% bouddhiste) est un élément très important de leur culture : il y a des temples magnifiques partout, et ils sont tous entretenus avec le plus grand soin, notamment avec des offrandes que les thaïlandais viennent déposer quotidiennement.

 

Malgré un début chaotique au niveau du moral (quitter la France et mes proches, la fatigue, le décalage horaire, la chaleur… combo parfait pour un petit coup de déprime), c’est un pays que j’ai appris à connaître et que j’ai vraiment adoré parcourir.

La thaïlandeoffre des paysages magnifiques et incroyablement variés, j’ai vu tellement de choses différentes en deux semaines !

Le prix de la vie là-bas permet de faire plein d’activités et de se faire plaisir pour un budget vraiment abordable.

Laisser un commentaire